John Mc Mich a besoin de vos remarques qui sont ses pensées pour l'aider à trouver son chemin dans la 8ème dimension !

25 février 2005

Le jour de l'an 2006

C'est trop fort ! Cette dame détient un livre sur ma vie et elle ne veut pas me montrer la suite ! Sans prendre de gants, je pousse Irma d'une main, et tourne les pages du livre de l'autre :

" - Non ! Ne tourne pas les pages !

 

- Mais... Qu'est-ce que c'est que ça ! C'est toujours moi ce dessin ?"

Très rapide, Irma me subtilisa le livre pour l'envoyer planer jusqu'à la cheminée où il prit feu instantanément, puis d'un air gêné :

"- Heu...Ben la tu es tombé sur le jour de l'an 2006, heureusement c'est sans gravité pour la suite, enfin presque..

- Mais pourquoi avez-vous détruit le livre de la 8ème dimension ? Vous étes folle !!!

- Un peu de respect jeune homme ! Peut importe le livre et les légendes, John, ce qui compte c'est ce que tu vas faire. Tu vas bientôt avoir un choix à faire, un choix très important..."

Fou de rage, j'avais envie de partir et de claquer la porte. En même temps, j'étais venu pour le miroir... je pouvais toujours le chercher sans lui demander la permission, ma carrure faisait largement le poids face à Irma Lhad...

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[12] **

Le livre de la 8ème dimension

"- Souviens toi tu étais un tueur à gage, tu avais plutôt l'air balaise, non ?

- Ca ne me dit rien Irma ! Comment votre livre peut connaître mon histoire ?

- Ben tu es le Messie non ? C'est normal que tu sois cité dans les livres quand même !

- Et l'image où je suis tout vieux alors c'est quoi ?

- Ben c'est toi actuellement, un peu fatigué après toutes ces aventures, il est écrit que John Mc Mich affrontera son frigo, des oiseaux carnivores, un contrôleur vert, descendra dans un puits à tâtons dans des couloir humides et rencontrera ceux qui ont tenté mais n'ont pas réussit. Puis tu rencontreras Freiz Tragada, le seigneur du domaine, qui te donnera la boussole qui conduit à la sorcière. Tu décèdes dans un accident de train, et tu ressuscite finalement tu me trouve et puis...

- Mais qu'es-ce que tu raconte ! C'est n'importe quoi !"

En même temps qu'elle me racontait elle tournait presque frénétiquement les pages du livre de la 8ème dimension. Mais arrivé à la page correspondant à la situation actuelle, elle stoppa net. Pourtant je comprenais bien que le reste du livre était déjà imprimé.

Que faire ? Lui demander de voir la suite ? L'envoyer promener ? Lui demander à voir le miroir ? La balle était dans mon camp...

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[5] **

24 février 2005

Irma

Dans la vie, parfois, il ne faut pas trop se questionner. J'avais tracé tout droit jusqu'à la maison de Mme Lhad et frappé tout de suite à la porte, puis actionné la poignée... Mais celle-ci m'échappa des mains et s'ouvra brusquement, laissant apercevoir une femme au visage digne d'un film d'horreur :

"-Ben fait comme chez toi John !

- Heu... Mme Lhad, je... c'est..."

J'avais perdu l'initiative et d'être si près de mon but me clouait sur place.

"-Appelle moi Irma !"

Ces yeux inquisiteurs ne me lâchaient pas. Je claquais des dents, de froid ou de peur?

"- Bon, entre, on ça pince dehors !

-Merci Mme...enfin, merci Irma!

- et me pousse pas hein !"

Elle se déplaçait lentement en trainant des pieds. Elle m'apporta une vieille mug contenant un bouillon puant.

"- Tiens, bois un coup ça va te réchauffer"

En effet, malgré l'odeur, ce n'était pas mauvais.

"-On a peu de temps John, on est proche de la fin.

- De… de la fin?

- Oui, tu le sais bien au fond de toi, cette situation ne peut plus durer

- C'est Freiz qui m'a guidé vers vous, je dois retrouver qui je suis et...

 - Oui, je sais bien tout ça, la légende John, la légende !

- Quoi ?

- Mais oui, tout est écrit dans le livre de la 8ème dimension, toute ton histoire ! La légende de John McMich. C'est pour ça que je t'ai ouvert la porte si promptement ! Regarde par toi même !

Merci encore une fois à Ced pour ses dessins !

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[11] **

07 février 2005

La cabane

J'avais fouillé le train, dans l'espoir de retrouver des survivants, mais rien... même pas la trace d'un cadavre.

La boussole de Mme Lhad fonctionnait toujours, heureusement.

Sa flèche pointait vers des montagnes, la seule chose qui se démarquait de l'horizon.

La chaleur été terrible.. (bien que maintenant c'était un souvenir étrange.)

Car j'avais traversé ces montagnes désertiques, pour survivre j'avais mangé des crottes de lapin (j'étais nul pour la chasse).

Après plusieurs jours de marche, mon esprit dérivait, je perdait la notion du temps. Déjà que je ne savais plus trop qui j'étais...

Bref, en remontant dans le nord, enfin la direction de la boussole en tout cas, les montagnes se recouvraient progressivement d'une végétation dense. Et le climat changeait. Très vite même. Quel étrange pays !

Puis un beau jours après quelques passages de cols enneigés, l'aiguille de la boussole s'est mis à vibrer frénétiquement.

Je me trouve à présent devant la cabane de Mme Lhad. Mes jambes tremblent. Je l'observe depuis quelques heures, caché derrière une pierre, mais aucune fumée ne semble sortir de sa maison. Aucun signe de vie.

J'ai froid.

Mais quelle attitude prendre face à cette femme? Après tout Freiz est-t-il de mon côté ou pas?

Comment rentrer dans cette cabane, il s'agit peut être d'un piège ?

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[6] **

25 janvier 2005

Train brûlé

Une odeur de brûlé...
Des douleurs de partout...
J'ai la tête qui tourne...
Où suis-je?
Ma tête !

J'ouvre les yeux péniblement... encore embrumé par des rêves psychédéliques : Le train, l'accident ! Retrouver Lhad !



Incroyable ! Le paysage autour de moi est désertique, plus aucune forêt, pas une trace de végétation... une étendue immense autour de moi et des petites montagnes d'un côté.
Le rayonnement du train encore chaud me brûle le visage, je suis bien amoché. Je ne sais pas par quel miracle je suis encore en vie.

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[18] **

24 janvier 2005

Rêve?

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[10] **

20 janvier 2005

Le crash

Vite! Il fallait agir, se sortir de la, il y avait forcément une solution...

Sauter?

Impossible j'avais trop de vitesse !

Le train était juste derrière moi, il freinait comme il pouvait :

 

C'était trop tard...

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[11] **

19 janvier 2005

A fond la caisse !!!

Bon je vais pas toucher à l'aiguillage, il est très bien comme ça, en plus il doit être tout rouillé et tout. En le manipulant il va m'envoyer à la verticale ou un truc comme ça ! Je suis dans la 8ème dimension, tout peut arriver...

Bon, hop! En voiture !

vrrrrrrrrr ! Vrrrrrrrrr ! VRRRRRR !

Bon, ça se conduit comme une véritable voiture cet engin et ça, je sais faire !

Très vite je prend de la vitesse (peut être un peu trop). Les rails me déportent vers la droite (c'est l'aiguillage) puis la voie devient unique.

La voiture semble très véloce finalement, les vibrations sont très fortes, je commence a avoir mal au coeur. Je m'accroche fermement au volant du véhicule. Je constate qu'en fait la voiture avance toute seule, je n'accélère même plus...

En fouillant sur le tableau de bord je trouve même la commande du klaxon. Héhé.

Chponnnnnnnnnnnnnnnnn !

Bon, ça détend un peu tout ça !

Tiens, c'est étrange j'entends comme un écho derrière moi... mais en plus fort !

Chponnnnnnnnnnnnnnnnn !

Je me retourne :

 

Un ENORME train me rattrape à toute vitesse ! Même si j'avais l'impression d'aller vite, il va nettement plus vite. Je n'ai que quelques secondes pour faire quelquechose avant qu'il me percute !!!

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[4] **

18 janvier 2005

La voiture-rail

Bon, tant pis pour la boussole, la forêt était trop lugubre pour moi ! De toutes façons, en m'éloignant de temps en temps des rails j'avais moyen de vérifier mon cap pour trouver la cabane de Mme Lhad.

Le véhicule en question était plutôt rouillé et moche c'était une voiture transformée pour rouler sur des rails. En bidouillant les câbles la voiture démarre en dégageant un nuage de fumée très dense. Le bruit du moteur clac et résonne dans tout le secteur.

Heureusement pour moi la voiture pointe dans le bon sens de la marche, car impossible de faire demi-tour avec cet engin.

Juste quelques mètres plus loin, il y avait un aiguillage manuel qui allait me conduire vers les rails de droite.

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[7] **

17 janvier 2005

En route pour rencontrer Mme Lhad !

Je savais que le chemin pour aller voir Mme Lhad et comprendre un peu plus ce qui se passait dans ce monde étrange, cette 8ème dimension, serait long et dangereux. Et ma boussole allait être d'une grande aide...

Je marche vite pour quitter le Château de Freiz Tragadha et sa tête de cheval si ... vilaine ! En marchant je repense à cette rencontre surnaturelle avec Freiz, qui finalement avait l'air presque sympa. J'avais quelques vagues idées de qui j'étais, mais je devais encore me concentrer la dessus. Ma mémoire me faisait défaut. Il me restait probablement encore quelques jours ou quelques semaines avant mon arrivée chez Lhad. Elle m'aiderait probablement...

La boussole m'indique de retourner un peu vers mes pas avant mon arrivée au château, et donc de recroiser le chemin de fer.

En passant à côté du chemin de fer, j'ai un frisson terrible, je repense au type vert qui m'avait réveillé...

Le temps est brumeux, l'atmosphère anormalement calme et trop paisible. Pas un bruit d'oiseau (c'est peut être mieux comme ça!).

Au loin dans la direction que je dois suivre il semble y avoir une machine, une sorte de petit véhicule pour les rails.

Prendre ce véhicule me ferrait peut être gagner du temps, mais en regardant à nouveau ma boussole, celle-ci se met à tournoyer follement. Les rails ! Ils détraquent ma boussole !

Sinon je peux toujours continuer à pied... en passant par la forêt !

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[3] **

23 décembre 2004

Qui suis-je?

"-Heu.. j'étais un agent du FBI, et je me retrouve comme Gulliver, mais je suis surtout perdu...

-Hahaha ! John ! Ne te fatigue pas, je peux lire tes pensées je te rappelle !

-Oui, soit, mais je n'arrive pas clairement à retrouver qui je suis !

- John, tu dois retrouver à quoi tu ressembles ! Il faut que tu sortes de ce château et que tu partes à la rencontre de Mme Lhad. Cette dame est une sorte de sorcière qui traîne dans les montagnes dans une cabane. Elle possède un miroir spécial. Tu vas te concentrer sur tes pensées, et tu vas essayer de retrouver ton véritable visage ! Trouve un maximum d'informations dans tes pensées, n'importe quelle petite information peut t'aider.

- Comment vais-je trouver cette Mme Lhad? Ce monde est vaste et il m'est complètement étranger?

- Voici une boussole spéciale, grâce à elle tu la retrouveras."

Je sort rapidement du château, laissant le Seigneur Freiz Tragadha sur place mais emportant dans ma tête des centaines de questions sur la 8eme dimension.

Note : Aidez John McMich et envoyez vos photo, photo-montage, dessin, ou autre à lew_tib@yahoo.com, les plus beaux portraits de John seront publiés prochainement ici-même en 2005 !  Bonnes fêtes à tous !

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[8] **

20 décembre 2004

Freiz

J'allais tenter une approche délicate de ce personnage qui ressemblait étrangement à mon patron, en le flattant (en parlant de sa belle chemise par exemple), mais il me devança :

"-Hiiiii, brrrr! Cher John, tu me sembles si fragile et tellement perdu !

- Pourquoi tu connais mon nom? Qui es-tu?

- Hé bien, je suis Le Seigneur Tragadha. Mais, tu peux m'appeler par mon prénom : Freiz. Je ne te veux pas de mal John

- Bon, OK, moi c'est John, John McMich, mais tu me connais déjà !

- Enchanté John, je te connais en effet, même plus que toi même ! Je peux lire tes pensées tu sais !

- Comment ? Tu bluffes !"

"- John, tu es perdu si tu ne sais pas qui tu es. Tu es resté déjà trop longtemps dans la 8ème dimension ! Tu as oublié qui tu es, à quoi tu ressembles, ton âge, ton emploi, ta nationalité, tout ! Tu as tout oublié ! Si tu oublies ça, tu vas devenir un de ces monstres de ce monde John ! Tu dois faire l'effort de te souvenir de tout ça !"

Ma tête me faisait si mal... Freiz avait raison, je ne savais plus qui j'étais vraiment, je commençais à devenir une sorte de fantôme.. Il fallait que je me concentre sur mon passé, sur ma vie normale d'avant cette histoire de fous !

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[17] **

17 décembre 2004

L'homme-cheval

La respiration était tellement forte que je ne pouvais plus penser qu'il s'agissait d'un être humain.

Je décidais de passer tout de suite à l'action :

"-Qui que tu sois, prépare toi à en découdre félon!"

Et brandissant ma fourche je fonce en direction du bruit :

"- Ne fait pas de bêtises John! Lâche ton arme, tu vas te faire mal !"

Je stoppe net, laissant tomber ma fourche de stupeur.

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[10] **

Sous-sol

J'avais peur de ne pas pouvoir passer dans le puits, ou alors que l'échelle se casse, mais non, rien de tel.

Cette flèche, semblable à la croix sur le cailloux de l'ossuaire ne me tracassait pas plus que ça.

Je poussais une plaque qui bloquait la sortie :

BRONK !!

 Oups. Pour la discrétion, c'est raté. Le puits débouchait dans un sous-sol de grande dimension... enfin de la lumière naturelle! Je devais être sous l'espèce de château.

Le silence de cette pièce était lourd, j'avais comme l'impression qu'on m'observait. Il y avait une autre personne dans cette pièce, je sentais sa respiration... derrière les colonnes.

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[1] **

15 décembre 2004

Demi-tour

Bon, l'eau me fichait les chocottes. Demi-tour !

De toutes façons, l'idée de revenir en arrière ne me déplaisait pas du tout, ces couloirs humides étaient insupportables, vive le grand air !

Après une marche un peu à l'instinct dans ce réseau de couloirs, je rencontre des escaliers, puis à nouveau mon puits avec l'échelle :

Quoique non, finalement ça ne ressemblait pas trop à mon puits, je ne me rappelais pas bien de cette plaque et de ces câbles...

Heu... je suis perdu la je crois...

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[6] **

14 décembre 2004

La piscine

Bon, il fallait rester calme.

Cette croix sur le cailloux était une marque faite de sang, qui signifiait que le bon chemin n'était pas ici... heureusement, je n'avais pas envie de fouiller dans ce tas d'os... peut être que "mon ami d'EDF" m'avais laissé des indices pour m'aider?

Donc demi-tour, gauche gauche gauche... bon sang, il y a forcément une sortie !

Heureusement que j'avais ces torches, sans lumière je serais déjà fou.

Après encore une longue marche dans des couloirs de plus en plus humides :

Le couloir descendait rapidement, mais était partiellement inondé...

J'avais encore le choix : tenter de retourner à la surface par le puits (mais un sale type m'attendait peut être?), chercher une autre issue, ou continuer dans l'eau, avec le risque de perdre ma lumière...

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[5] **

10 décembre 2004

Lumière !

Bon, c'était dégoutant, mais il fallait fouiller ce brave homme... il était peut être venu plus équipé que moi... quoique niveau jardiange j'avais tout ce qu'il fallait : une fouche, des gants, des cisailles, et même un masque vert !

Bon, quand il faut y aller... heureusement que j'avais des gants !

Bien joué ! Le type avait tout l'équipement qu'il me fallait : un briquet, 4 torches neuves (et une morte avec lui aussi), de la nourriture et de l'eau encore en état.

Pourtant en allumant ma première torche :

Le type que je nommais affectuesement "mon ami d'EDF" était dans un sale état... quelquechose ne collait pas. En fait, il avait été disposé d'une manière particulière (un rituel?) par quelqu'un d'autre. De plus un signe avait été peint sur ton crâne : un 8!

"- Salut l'ami, repose en paix, je dois continuer mon chemin pour ne pas finir comme toi"

Parler me faisait du bien, ma voix ne résonnait pas du tout, pourtant, avant d'allumer ma torche, je m'imaginais dans un couloir vide.

En me retournant dans le sens vers lequel je devais continuer en suivant ma logique initiale :

Gloups...

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[11] **

Un ami dans le noir

Il fallait aller à gauche, toujours à gauche... en plus le sol remontait légèrement, c'était peut être un indice...

Après une bonne heure de marche (ou peut être plus) dans le noir complet, en suivant le mur de ma main et en tournant toujours à gauche lorsqu'il y avait des intersections, mon pied tapa dans un truc mou.

Bon il faisait noir, donc pas moyen de comprendre avec les yeux ce que c'était, mais en topotant, je compris que c'était un corps d'un ancien explorateur... qui avait mal terminé !

Il semblait être la depuis longtemps...

Le manque de lumière devenait insupportable.

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[6] **

09 décembre 2004

Croisement

En faisant seulement quelques mères de plus, plus aucune lumière :

En tâtonnant un peu j'imaginais qu'il y avait trois chemins différents :

  • tout droit
  • à droite
  • à gauche (où le sol remontait légèrement)

Je comprenais que j'entrais dans un labyrinthe, et sans lumière je n'allais pas durer bien longtemps...

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[8] **

Un couloir sombre

Au bout d'un instant, les marches tombaient sur un couloir long et sombre, la lumière très faible rendait ma progression difficile, je me demandais de plus en plus s'il me serait possible de faire demi-tour...

** Posté par John Mc Mich - Pensées de John[7] **